Témoignage : une formation pour se préparer à transmettre

Au mois d’octobre, nous avons participé, en couple, à la formation « Prendre en main le devenir de sa ferme » organisée par la Maison des Paysans. Formation très importante et très enrichissante que nous recommandons à nos collègues de la même génération.

Trois journées passées, assis dans une salle alors que le travail attend sur la ferme. Quelle idée ?

Nous avons la chance qu’un de nos enfants soit installé sur la ferme avec nous depuis maintenant 10 ans. Nous approchons de nos soixante ans et nous pourrions donc « partir tranquille » : notre ferme va continuer. Pourtant ce n’est pas exactement ainsi que nous le voyons. La ferme a toujours « employé » au moins deux personnes : d’abord le père et un ouvrier agricole, plus tard un GAEC père-fils puis deux associés sans liens familiaux et aujourd’hui : GAEC fils-père et mère. Si nous arrêtons sans transmettre, la ferme continuera mais soit en réduisant les productions, soit en employant un ou plusieurs salariés. Certes, nous ne détenons pas la décision d’une future association et d’autres formes de travail associatif sont aujourd’hui à inventer. Mais comme tout paysan qui approche de l’âge de la retraite, nous sommes responsables de l’avenir de notre exploitation ; nous avons le pouvoir de faire cesser une partie de l’hémorragie de nos campagnes. Nous pouvons ou non favoriser l’installation d’un nouveau paysan ; nous pouvons ou non laisser la place à l’« autre ».

Qu’avons-nous fait pendant trois jours ?

Outre les informations de base techniques, juridiques et administratives-que nous aurions sans doute pu obtenir ailleurs, mais que nous avons reçues d’une manière personnalisée, ces journées nous ont « travaillés » en profondeur. Pas facile de se dire que la retraite approche, que les jeunes vont prendre les décisions à notre place, qu’il va falloir changer de vie, peut-être de maison. Car même si depuis des années nous répétons qu’il n’y a pas que le travail dans la vie et qu’il y a une vie après le travail, aujourd’hui nous y sommes et il va falloir mettre en pratique nos convictions !

Cette formation nous a permis de commencer à nous préparer. Même si dans notre cas cela ne signifie pas, chercher un repreneur avec qui ça « collera » puisque cette décision ne nous appartient pas mais cela signifie apprendre à laisser la place, prévoir dans le temps la date à laquelle nous aurons entièrement lâché prise et donc la période pendant laquelle nous continuerons mais au ralenti.

C’est donc l’apprentissage du « laisser de l’espace pour respirer », du lâcher prise », du « laisser faire »…

Tout un programme de…. Yoga, en harmonie avec l’automne, l’automne de notre vie.

Michèle ROUX

Publicités
Cet article, publié dans Formation "Prendre en main le devenir de sa ferme", est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s