Ferme AB cherche associé – Canton de Ribérac

Sur une ferme familiale, céréalière, les associés ont développé un élevage de chèvres, dont le lait est en partie vendu en laiterie et en partie transformé en une diversité de fromages, vendus principalement hors du département. La transformation fromagère bénéficie d’une grande renommée. Suite a un problème de santé d’un associé, l’EARL a diminué son activité, mais elle cherche aujourd’hui deux futurs associés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Exploitation :

La ferme compte 105 ha, dont 85 ha sont la propriété d’un associé. Les productions de la ferme permettent de nourrir le troupeau (220 chèvres, de race Anglo-nubienne et Alpine) ; 25 ha de céréales, 80 ha de prairie temporaire ou naturelle (25 ha de luzerne). Les surplus sont vendus en coopérative. La majorité des terres est irrigable. La ferme est autonome pour le matériel de culture.

Les batiments d’exploitation sont bien entretenus et répondent aux besoins ; une partie est automatisé (tapis d’alimentation). La salle de traite est fonctionnelle.

Le laboratoire de transformation, aux normes européennes, permet sur 200 m² de produire une grande diversité de fromages (lactiques, tommes). Les fromages sont vendus à des restaurants étoilés et à des fromagers. Une partie des chevreaux est aussi valorisée vers ces circuits de commercialisation et cet atelier pourrait être développé.

Conditions :

Les associés recherchent deux personnes formées et intéressées par l’élevage et la transformation, un couple dans l’idéal. Les astreintes liées à l’élevage (notamment les fins de semaine) seront partagées entre les associés. Un stage parrainage est envisagé. Pas delogement proposé sur place, mais des possibilités à proximité.

Atouts/contraintes :

Atouts :

  • La ferme est en activité. Elle est aujourd’hui bénéficiaire.

  • L’autonomie alimentaire de l’élevage qui permet de réduire les coûts.

  • Les circuits de commercialisation qui assurent une bonen valorisation de la production.

  • Les associés souhaitent prendre leur retraite d’ici une dizaine d’années. L’ensemble de la ferme sera alors à reprendre.

Contraintes :

  • La valorisation de la production repose sur la qualité des produits et la notorité de la ferme et particulièrement celle d’un associé. Afin de conserver cette réputation, une période de transition est à envisager sur le long terme. Pendant cette période, le développement de nouveaux produits ou ateliers n’est pas envisagée.

Prix de vente : 20 % du capital social – l’estimation de ce capital est réalisée par l’organisme de comptabilité-gestion, elle est en cours.

Contacts :

La Maison des Paysans Dordogne 05 53 57 47 26

Publicités
Cet article, publié dans Association / société, Offre foncier Dordogne, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s